activ'prévention

 

 

Activ'santé

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, la maladie chronique est : "un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur une période de plusieurs années ou plusieurs décennies." En France, les maladies chroniques touchent 15 millions(1) de personnes atteintes plus ou moins sévèrement soit près de 20% de la population française. La prise en charge des malades chroniques représentent un enjeu majeur pour l’amélioration de la santé en France. 

Le plan régional Sport Santé Bien Etre, lancée par le ministère de la santé et les agences régionales de santé, permet la prise en charge des personnes atteintes de maladie chronique, en utilisant les activités physiques comme moyen non médicamenteux, pour améliorer la santé des usagers.

Activ’sport, en partenariat avec des mutuelles,  des associations, des cliniques (centre de rééeducation et de réadaption fonctionelles) intervient sur des programmes de prévention santé. Ces programmes permettent d’acquérir de nouvelles habitudes de vie pour une meilleure santé.

(1)   Source Plan 2007-2011 pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques. Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative.

 
  • L’intérêt physiologique et clinique de la pratique d’une activité physique comme facteur de meilleur état de santé et de prévention du vieillissement est largement reconnu.
    De même, parce qu’il est reconnu une perte des capacités physiques à l'effort dans le cadre de nombreuses affections chroniques, suite à des modifications physiologiques, à l'alitement ou à l'immobilisation, un reconditionnement physique est de plus en plus souvent proposé dans les programmes de rééducation.
    pourquoi une ap
    • Il est indispensable de consulter son médecin et de suivre ses recommandations concernant vos capacités.
    • Il est important de choisir un sport dans vos possibilités et qui plaît, sans quoi il sera rapidement abandonné.
    • Pour toute personne n’ayant jamais pratiqué il est nécessaire de suivre une progression graduelle et d’habituer son organisme aux efforts physiques. La modération est de mise et il convient d’adapter son effort à chaque situation particulière (selon l’effort à fournir, selon sa maladie, selon la forme physique du jour).

    Il faut pratiqué une activité  physique de manière régulière et modérée et non de manière ponctuelle et intense.

    • Il est préférable d’être actif tous les jours, ainsi vous en viendrez à faire de l’activité physique une habitude. L'activité physique commence dès qu'on est debout, ce qui englobe les activités de loisirs, la pratique sportive, mais aussi les activités de la vie courante, telles que nettoyer la salle de bain, transporter les courses, monter/descendre les escaliers, jardiner… pourvu qu'on les pratique pendant au moins 10 minutes. Une activité physique quotidienne de 30 minutes (3 fois 10 minutes) est recommandée pour ressentir les bienfaits apportés.

    Une activité physique de 30 min par jour (marche, jardinage, ménage,….) couplée à une activité sportive une fois par semaine sont nécessaires à une bonne hygiène de vie.

     
  • Des activités diverses et variées, dans la mesure où l’activité vous motive et est adaptée à vos capacités physiques.
    La marche, la natation, l’aquagym, le vélo, la gymnastique douce, sont autant d’activités qui peuvent être bénéfique et ne causent que très peu de traumatismes sur vos articulations.

    Vous pouvez demander conseil à votre médecin qui vous orientera dans le choix de vos activités en fonction de vos envies et possibilités.

    Notre association vous guide et vous propose des séances adaptées à votre profil.